Vacances scolaires : Jean Castex démarre l’étude pour les tests salivaires !

Afficher Masquer le sommaire

Ce jeudi est une journée importante puisque l’expérimentation des tests salivaires commence. Alors que la zone C sera en de février ce samedi, des élèves pourront participer et ce sont certains établissements qui sont au coeur de l’étude. En effet, Jean Castex cible uniquement une école parisienne pour savoir si ces tests peuvent être pertinents ou non. Il faut savoir que le a décidé de proposer de tels tests notamment au retour des vacances scolaires afin de limiter le plus possible la propagation du virus. C’est aussi une solution pour ne pas décaler les dates de retour à l’école.

Des tests salivaires à l’aube des vacances scolaires

Paris ne sera pas en vacances avant quelques jours, car la Zone B pourra prendre des congés la semaine prochaine. Cela permet aussi au Premier de réaliser cette étude dans un établissement du 13e arrondissement. Si les résultats sont à la hauteur de toutes les attentes, vous vous doutez que les tests pourraient être déployés massivement dans d’autres écoles à la rentrée. S’il y a quelques mois, les avis étaient mitigés concernant l’intérêt de ces tests salivaires, ils semblent désormais pertinents.

  • Le test salivaire est particulièrement adapté aux enfants, car il n’est pas nécessaire d’insérer un écouvillon dans le nez.
  • Comme son nom l’indique, il suffit d’utiliser la salive pour détecter ou non la présence du .
  • Au retour des vacances scolaires, le gouvernement pourra alors dépister massivement les cas de la Covid-19 toujours dans cette optique de réduire la propagation.

Ces tests seront clairement pertinents notamment si les variants prennent de l’ampleur dans le milieu scolaire. Les écoles sont plusieurs à fermer leurs portes puisque les nouvelles restrictions sont claires. Les établissements et notamment les classes ne peuvent pas être maintenus si des cas du variant sont au rendez-vous.

La Haute Autorité de Santé devrait rendre prochainement son avis concernant les conditions techniques par rapport à l’utilisation des tests salivaires dans les milieux scolaires. Au retour des vacances scolaires, les Français pourront peut-être utiliser de leur côté les tests qui sont moins problématiques que les versions PCR. Cette méthode est moins intrusive et elle permet surtout de tester toutes les personnes qui ne peuvent pas forcément utiliser les solutions classiques.

Quelle sera la fiabilité des tests salivaires ?

Olivier Véran a précisé selon LCI que les tests salivaires seront déployés massivement après les vacances scolaires de février dans de nombreux établissements. Plusieurs centaines de tests toutes les semaines pourront alors être réalisées et le fonctionnement est vraiment très simple. Il suffit d’utiliser une sorte de pipette pour recueillir la salive. Cette dernière est alors utilisée pour identifier éventuellement la présence du coronavirus. Il y a toutefois des conditions à respecter pour que les résultats ne soient pas faussés.

Pour les enfants et les adultes, il ne faut pas se brosser les dents 30 minutes avant de réaliser le test salivaire. Ce dernier n’est pas compatible avec l’eau et la fumée de la cigarette ou encore l’alimentation. Si vous devez réaliser un tel test salivaire, il ne faudra donc pas boire ou encore manger, et même fumer. Comme le souhaite le gouvernement, avec cette solution qui sera amplement opérationnelle au retour des vacances si la Haute Autorité donne son feu vert, il sera possible de tester massivement tous les Français. En termes d’efficacité, elle semble être intéressante puisque le taux serait de 82 % selon les informations partagées par le journal. L’expérimentation commence donc ce jeudi dans cette école de Paris.

Accueil / France / Vacances scolaires : Jean Castex démarre l’étude pour les tests salivaires !