Vacances de février : la situation devient désastreuse, l’exécutif confirme qu’elles ne seront pas normales

Afficher Masquer le sommaire

Si vous aviez l’intention de prendre quelques jours de congés pour les vacances de février, est-il judicieux de quitter votre ville, votre département, votre région ou la France ? En effet, les nouvelles mesures partagées par Jean Castex ne sont pas rassurantes surtout lorsque l’on sait que les frontières sont fermées pour tous ceux qui proviennent des pays en dehors de l’Union européenne. Emmanuel Macron souhaite éviter un , mais nous savons déjà que les vacances de février ne seront pas normales.

Les Français sont dans le flou à cause des vacances de février

Finalement, la situation se répète pour toutes les vacances. Les Français se posaient déjà des questions pour l’été 2020, celles de l’automne ou encore les fêtes de Noël. À chaque fois, les inquiétudes étaient les mêmes : faut-il réserver ? Faut-il partir ? Faut-il redouter une propagation du virus ? Certes, nous connaissons un peu plus notre ennemi, mais finalement notre quotidien est pratiquement le même. Nous jonglons entre les restrictions, l’éventuel confinement et les doutes pour les prochaines vacances.

  • Nous avons pu éviter le reconfinement, mais le annonce qu’il peut être mis en place dans les 15 prochains jours si la situation le demande.
  • De ce fait, à ce jour, vous pouvez partir en vacances pour le mois de février, mais la semaine prochaine, la situation pourra évoluer.
  • C’est aussi pour cette raison que les annulations se multiplient en France puisque les citoyens savent que les vacances de février seront anormales.

Les remontées mécaniques n’ouvrent pas leurs portes le 1er février comme cela a pu être annoncé il y a quelques semaines. Certes, le domaine skiable est exceptionnel et les conditions sont incroyables, mais les loisirs restent limités dans certaines stations. Certains pensaient alors se changer les idées à l’extérieur de la France, mais, si vous quittez l’UE, le retour sera sans doute problématique à cause de la fermeture de ces frontières.

Si vous vous focalisez sur les propos des ministres dédiés au tourisme et aux transports, ils estimaient qu’il ne fallait pas annuler, mais acheter des billets et partir. Est-ce finalement judicieux au vu de la situation sanitaire ? Les Français sont-ils certains que le confinement ne sera pas à l’ordre du jour dans la première quinzaine de février ? Le flou est donc le plus total pour ces prochaines vacances.

La stratégie de la France s’adapte à la situation

Sur les réseaux sociaux, les Français taclent les choix du gouvernement et ils n’aiment pas avancer dans une situation aussi floue. Ils voudraient des réponses claires et précises, mais l’Élysée a précisé que la stratégie était adaptée à la situation, elle reste réactive et proportionnée. De ce fait, la semaine dernière, le confinement n’a pas été validé, mais cela pourrait être le cas dans les prochains jours ou semaines. Le gouvernement n’a apparemment aucune date à proposer à ce sujet. Selon les propos de l’Élysée qui sont partagés par France Inter, nous apprenons que les vacances de février ne seront pas normales.

Il est expliqué que la France ne peut pas prendre d’engagement puisque nous sommes finalement sur une ligne de crête et la situation peut basculer en notre faveur ou notre défaveur d’un jour à l’autre. Pour que le reconfinement soit validé, il faut que l’incidence prenne de l’ampleur et ce n’est pas forcément le cas. Toutefois, le pari du gouvernement reste risqué, car les vacances de février favoriseront à l’intérieur du pays un brassage de la population, ce qui pourrait aussi favoriser la propagation du virus.

Plusieurs scénarios sont également envisagés comme le prolongement des vacances pour éviter les contacts après ces séjours.

Accueil / France / Vacances de février : la situation devient désastreuse, l’exécutif confirme qu’elles ne seront pas normales