Moha La Squale : Accusé d’agressions sexuelles, il s’exprime enfin… Mais pas comme on l’attendait !

Depuis le début du mois de septembre, le rappeur français Moha la Squale s’est retrouvé dans un tourbillon d’accusations très graves, notamment pour viol et tentative de viol, séquestration. Il sort enfin de son silence. Mauvaise idée…

Début septembre, Moha La Squale se retrouvait dans la tourmente après des accusations très graves à son encontre : agressions physiques et psychologiques, viol et tentatives de viol, menaces de mort, séquestrations…Plusieurs jeunes filles ont effectivement décidé de faire entendre leurs histoires et d’élever la voix contre le rappeur en portant plainte officiellement. Jusqu’à aujourd’hui, Moha la Squale avait gardé le silence.

Début septembre : 5 plaintes déposées contre Moha La Squale

Tout commence début septembre lorsque Romy, une jeune femme d’à peine 20 ans prend la parole sur . Le 6 septembre, elle décide de poster une vidéo d’elle dans laquelle elle témoigne contre son agresseur et met en lumière les comportements violents qu’elle a subi.

La jeune fille a raconté lors d’une interview que peu de temps après avoir publié sa vidéo, elle aurait reçu des dizaines de témoignages similaires concernant des faits de violences, d’agression et de menaces de mort, proférés par le rappeur à l’encontre d’autres jeunes filles.

Ce même mois de septembre, 4 premières plaintes sont déposées contre le rappeur et le parquet de décide d’ouvrir une enquête pour « agression sexuelle« , « séquestration » et “violences volontaires” à la suite de quoi, les 4 jeunes femmes seront interrogées plusieurs fois.

À ce jour, le rappeur n’a toujours pas été entendu. Pourtant les accusations ne s’arrêtent pas là.

« Je suis schizo, on est plusieurs dans ma tête, je peux tuer quelqu’un. » 

L’ex-petite amie du rappeur, qui se protège sous le pseudonyme Luna, s’est par la suite confiée au journal Le Monde. La jeune femme raconte que lorsqu’ils ont commencé à se fréquenter, le jeune homme n’avait que 21 ans, et n’avait pas encore entamé sa carrière de rappeur. Elle raconte qu’à l’époque, Moha La Squale lui paraissait être un garçon serviable et gentil, très loin du vrai visage qu’il a fini par lui montrer.

Elle raconte :  « Il m’a dit : ‘Si tu me quittes et que tu parles, je te ferai tirer une balle dans le genou, j’enverrai un mec te lacérer le visage avec une lame de rasoir, je vais appeler des mecs du quartier pour qu’ils t’emmènent dans une cave te violer. Et quand ils auront fini, je viendrai te graver Moha La Squale dans le dos’. » 

Elle raconte que très rapidement, le rappeur avait changé de comportement, et s’était transformé en un personnage extrêmement violent : « Il me tirait par les cheveux tellement fort que la peau du crâne se décollait, j’avais des hématomes partout sur la tête« , raconte la jeune fille, visiblement encore très émue par les violences qu’elle a vécues.

Elle se souvient également que le rappeur avait essayé de l’étouffer avec un oreiller : « Je me débattais et je me disais qu’il allait finir par m’étouffer un jour. ».

Comme c’est souvent le cas dans les histoires de violences conjugales, le jeune homme changeait par la suite du tout au tout et revenait immédiatement en s’excusant de ses actes aux moyens de mots doux, et de cadeaux…

Une autre victime avait d’ailleurs rapporté des faits similaires alors que cette dernière souhaitait prendre ses distances avec le rapport. Elle raconte : « Il a mis un oreiller sur ma tête, il appuyait très fort et je ne pouvais plus respirer. Et là il me disait : ‘Je vais te tuer, je suis déjà tombé pour des actes de barbarie, je vais retourner au placard, je vais te tuer, même ta famille je vais la faire tuer (…) Je suis schizo, on est plusieurs dans ma tête, je peux tuer quelqu’un. » 

Le rappeur Moha La Squale sort enfin de son silence

Le jeune homme de 25 ans s’était fait tout petit sur les réseaux sociaux depuis que ces accusations avaient été rendues publiques, début septembre 2020. Aujourd’hui, le nombre des victimes ayant porté plainte s’élève à 6, 3 des jeunes filles ayant souhaité garder l’anonymat par peur de représailles.

Mais cette apparente accalmie aura été de très courte durée, car ce 13 octobre, le rappeur Moha la Squale est apparu sur Instagram en partageant un post qui a fait des vagues….

Sur le cliché posté sur Instagram ce mardi 13 octobre 2020, on découvre le rappeur de 25 ans tranquillement endormi dans sa Mercedes, en train de se frotter les yeux, comme s’il venait de se réveiller (ou de pleurer ?), avec en légende : « Oh la menteuse, elle est amoureuse ».

Un message qui a profondément choqué les fans comme les haters.

Et les commentaires qui apparaissent sous la sont sans équivoques :

« On attend toujours que tu répondes aux accusations, on oublie pas t’inquiètes« , « T’as pas honte ?« , « Les gens qui continuent à lui donner de l’importance, vous choquez c’est ouf. »

Dans cette société où les femmes victimes de violences ne sont pas toujours entendues, sont parfois moquées, humiliées ou même tout simplement ignorées, force est de constater que les choses sont en train de changer petit à petit.

En attendant que la fasse son travail, on ne peut que souhaiter aux éventuelles autres victimes d’arriver à se faire entendre. Même si pour cela, elles doivent faire beaucoup de bruit. 

Petit rappel important : les personnes victimes d’agressions, de viols et de violence peuvent contacter le 3919 (Violence femme info) et le 17 (police).


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !