La candidature possible d’Éric Zemmour à la présidentielle de 2022, info ou intox ?

À moins d’un an des prochaines élections présidentielles en France, l’incertitude demeure encore sur ceux et celles qui seront les principaux acteurs de cette course vers les Champs-Élysées. Une incertitude qui ouvre naturellement la voie aux suspicions diverses d’un camp comme de l’autre. S’il est clair pour certains que leur participation à cette expression de la démocratie ne relève plus de l’éventualité, pour d’autres l’heure est encore au doute. 

C’est le cas notamment d’Éric Zemmour qui peine toujours à convaincre sur la crédibilité de sa candidature aux prochaines échéances électorales françaises. S’agit-il alors d’un coup de bluff de sa part ou plutôt d’une tactique calculée ?

Éric Zemmour, un personnage connu des Français

Le sexagénaire aux multiples casquettes n’est pas un nouveau venu sur la scène médiatique française puisqu’il est lui-même journaliste politique de profession. Depuis plus d’une vingtaine d’années, le public français est habitué à ses prises de positions tranchées qui ne lui ont pas toujours valu bonne presse.

Au fil des années, il a souvent eu du mal à distinguer la franchise du politiquement correct, écorchant au passage certaines communautés et n’étant pas toujours tendre avec la gent féminine. Depuis bientôt plus d’un an, favorisé par les climats de tensions suscités par la pandémie du Coronavirus, il a fait du radicalisme sa marque de fabrique et de la propagande l’instrument de transmission de ses idéaux. 

Un comportement qui laisse perplexe aussi bien le commun des français que les analystes politiques quant à la perception à retenir le concernant.

Éric Zemmour candidat, une éventualité à ne pas négliger

Considérée au départ comme une rumeur banale, la possible candidature de l’écrivain et polémiste de 62 ans redevient un sujet d’intérêt. Ce cas de figure n’est donc peut-être pas aussi utopique comme certains ont voulu le faire passer au départ. En avril 2021, c’est une affiche d’Éric Zemmour en Aix-en-Provence incitant à sa candidature qui avait fait le tour de la toile. Un symbole de sa popularité acquise ces derniers mois à travers ses multiples déclarations publiques controversées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

En effet, souvent affilié aux groupes politiques d’extrême droite, il se définit lui-même comme un « gaulliste » et un « bonapartiste ». Et au sujet de sa propre candidature aux échéances d’avril prochain, on dirait qu’il a l’air de se plaire dans le jeu du mystère. C’est du moins ce qu’on aurait cru lorsque la question lui a été formellement posée lors de ses récentes entrevues médiatiques accordées. Mais il semblerait qu’au niveau de son entourage, l’assurance quant à sa volonté de convoiter le fauteuil présidentiel n’est plus à débattre.

Éric Zemmour, un candidat qui aura du mal à séduire

Bien que jouissant d’une forte considération auprès des radicaux ainsi que certaines couches défavorisées de la société française, le chemin sera long pour Éric Zemmour. Entaché par de nombreuses poursuites judiciaires, il aura la lourde tâche de démontrer ses compétences politiques à travers un projet d’actions réalistes. Un terrain sur lequel l’attendront certainement au moment venu des millions de Français afin de jauger sa véritable valeur en tant que candidat. Les mois à venir nous permettront donc d’y voir plus clair.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / La candidature possible d’Éric Zemmour à la présidentielle de 2022, info ou intox ?