Jean-Michel Maire a dévoilé avoir déjà participé à une soirée avec DSK !

Jean-Michel Maire fait une révélation étonnante sur l’affaire DSK en affirmant avoir participé à une soirée avec Dominique Strauss-Kahn.

Ce mercredi 9 septembre 2020 sur le plateau de Touche pas à mon poste de Cyril Hanouna, le et chroniqueur de l’émission, Jean-Michel fait une révélation fracassante. Le présentateur de TPMP est revenu sur l’affaire DSK suite à l’interview de Nafissatou Diallo dans les colonnes du magazine Paris Match.

Cyril Hanouna revient sur l’affaire DSK sur

Le chroniqueur de 58 ans en a profité pour dévoiler ses soirées de « parties fines » passées avec l’économiste et homme politique Dominique Strauss-Kahn. Devenu directeur général du FMI (Fond Monétaire International) depuis 2007, Dominique Strauss-Kahn avait été accusé pour agression et séquestration par une femme de chambre de l’hôtel Sofitel où il logeait en 2011.

View this post on Instagram

Dans le train pour Lyon 😀 Retour demain

A post shared by Jean-Michel Maire 🔰 (@jeanmichelmaire) on

Ces accusations de Nafissatou Diallo, dont Dominique Strauss-Kahn avait nié, avaient néanmoins conduit à sa détention provisoire par les forces de l’ordre américaines. Il sera libéré plus tard mais serait mis en résidence surveillée dans un appartement dans la ville de New York pendant que l’enquête suivait son cours. Toutefois, le directeur général du FMI n’a toujours pas encore été jugé bien qu’ayant trouvé un arrangement avec la victime en signant un accord financier dans la plus grande discrétion. Dans un entretien accordé au magazine Paris Match, la jeune femme revient huit ans après avec les mêmes accusations en excluant cette fois le motif de « viol » qui serait l’un des termes de cet accord signé secrètement avec le mari de Myriam L’Aouffir.

Les révélations de Jean-Michel Maire

View this post on Instagram

En route pour #tpmp 😜

A post shared by Jean-Michel Maire 🔰 (@jeanmichelmaire) on

Dans son émission du 9 septembre, Cyril Hanouna et les chroniqueurs de Touche pas à mon poste se sont intéressés à cette affaire en évoquant les différentes théories du complot qui meublent ce scandale, qui a affecté négativement la carrière politique de l’économiste d’autant plus qu’il était considéré comme l’un des favoris dans l’élection présidentielle de 2012 en . Contrairement à tous les autres intervenants, Jean-Michel Maire accorde moins d’importance à ces théories du complot et a voulu démontrer ses positions. Après avoir introduit « C’est toujours facile après d’appeler à la théorie du complot. On dit que c’est du complot, comme ça, ça dédouane complètement DSK », il poursuit en disant « J’en ai été témoin, parce que j’ai participé à une partie où DSK était là » et à de lui renvoyer la question « Une partie de quoi ? » et lui de répondre « Une Partie Fine ». Toutes ces explications du journaliste visaient à démontrer combien les théories du complot n’étaient pas prouvées car l’homme politique Dominique Strauss-Kahn serait bien l’auteur des actes dont il est accusé par Nafissatou Diallo.

C’est près de neuf ans après que la victime de l’affaire DSK, Nafissatou Diallo revient sur ce scandale de l’hôtel Sofitel à New York. En effet, lors de son interview sur Paris Match, la jeune femme se confie et parle de sa vie depuis que cela se serait produit. Elle déclare n’avoir plus vécu le bonheur depuis le 14 mai 2011. Il faut dire que l’ancienne femme de chambre de Sofitel aurait respecté l’accord financier depuis plusieurs années. Elle a néanmoins accepté de s’exprimer sur les colonnes de ce magazine bien qu’elle dévoile qu’elle racontera l’intégralité de cette histoire dans un livre. Elle réitère les mêmes propos qu’elle avait déclarés devant les procureurs américains.

View this post on Instagram

Ça glande avant le match…😘

A post shared by Jean-Michel Maire 🔰 (@jeanmichelmaire) on

Elle reconnaît avoir signé un accord avec le directeur du FMI car elle souhaitait sortir de cette histoire le plus rapidement possible. Bien que la somme exacte n’ait jamais été révélée, ce montant serait néanmoins estimé entre 1 ou 1,5 million de dollars. Quelque temps après cet accord, elle affirme d’avoir fait l’objet de plusieurs menaces de mort car plusieurs l’auraient accusé de vouloir faire chanter l’homme politique et c’est d’ailleurs ce qui l’aurait amené à quitter New York pour le Connecticut afin de rester beaucoup plus discrète.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.