Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Canicule meurtrière : la France sous le choc avec 400 vies fauchées

Canicule meurtrière : la France sous le choc avec 400 vies fauchées

Selon un communiqué publié le mercredi 13 septembre par Santé Publique France, la troisième vague de chaleur de l'été qui a frappé entre le 11 et le 26 août aurait causé près de 400 morts supplémentaires.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Troisième vague de chaleur meurtrière du mois d’août

En effet, les chiffres indiquent une augmentation de 5,4% des décès toutes causes confondues durant cette période. Ainsi, cette dernière canicule de l’été aura été marquée par une hausse des décès liés directement ou indirectement à la chaleur.

Estimation finale prévue prochainement

Santé Publique France annonce également que l’estimation finale du nombre de décès survenus cet été en raison des différentes vagues de chaleur sera présentée prochainement, avec une ventilation détaillée des données par vague de chaleur.

Les experts utiliseront alors une méthode statistique particulièrement développée pour distinguer les cas où les décès sont attribuables à la canicule elle-même.

À voir Les prévisions de la météo pour la semaine prochaine, voici à quoi vous attendre

Mobilisation des services de santé face à la canicule

Dans son rapport, Santé Publique France rappelle également la mobilisation des services de santé face à ces épisodes exceptionnels de canicule. Divers dispositifs ont été mis en place pour prévenir les risques liés à la chaleur et venir en aide aux publics concernés, notamment les personnes âgées, fragiles ou malades.

Parmi eux, l’alerte en cas de dépassement des seuils d’alerte et la mise en place du dispositif « heat health » dans les jours précédant ont permis d’informer rapidement les structures médicales et sociaux pour une prise en charge efficace des patients.

Poursuite des études sur les conséquences sanitaires de la canicule

L’autorité sanitaire française continue à mener des recherches sur les répercussions de ces vagues successives de chaleur sur la santé de la population.

L’objectif est de mieux comprendre les mécanismes qui peuvent expliquer la hausse des décès observée lors de ces événements, afin de développer des stratégies d’intervention plus performantes et limiter ainsi les impacts futurs des épisodes de canicule.

Mourir de chaud : une réalité préoccupante

Ces chiffres soulèvent une nouvelle fois la question cruciale des effets du réchauffement climatique sur la mortalité.

À voir Les tendances météo pour la semaine prochaine en France : qui de l’été ou l’automne va s’imposer

Entre les records de température battus chaque année, les effets sur la biodiversité et les écosystèmes, ainsi que les conséquences directes sur la santé humaine, la lutte contre les changements climatiques s’impose plus que jamais comme un enjeu majeur pour nos sociétés.

Appel à la mobilisation pour la planète

Afin de limiter ce genre d’événements à l’avenir, il est nécessaire d’adopter de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement, aussi bien à l’échelle individuelle qu’à celle des entreprises et des gouvernements.

La prévention et la réduction de la pollution, ainsi que la recherche de solutions pour une transition énergétique durable, sont autant de défis qui restent à relever pour adapter notre mode de vie aux changements en cours.

Pour conclure, les chiffres dévoilés par Santé Publique France montrent que les vagues de chaleur successives de cet été ont eu un impact significatif sur la mortalité.

Le bilan final sera présenté dans les prochaines semaines, confirmant ou infirmant ces premières estimations. Cependant, ces données mettent une nouvelle fois en lumière l’importance de prendre en compte les conséquences du réchauffement climatique et d’agir dès maintenant pour protéger notre santé et notre planète.

Vous aimez ? Partagez !

Vetiline est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

22 SEPT